Véhicule électrique : 6 choses à savoir pour faire le bon choix

By:
Posted: 23 octobre 2017
Category: Nouvelles
Comments: 0

De plus en plus d’automobilistes explorent l’idée d’un véhicule électrique pour leur prochain achat automobile. Voici six choses à considérer dans votre démarche si vous penchez vers un véhicule électrique.

1- CONNAÎTRE LES TYPES DE VÉHICULES RECHARGEABLES

Il existe deux types de véhicules électriques. Les véhicules dits «hybrides rechargeables» permettent de faire un certain nombre de kilomètres sans consommation d’essence (100% électrique) puis, un moteur à essence prend le relais après l’utilisation de l’énergie emmagasinée dans la batterie. On accorde à la Chevrolet Volt un statut particulier dans cette catégorie car, contrairement aux autres modèles hybrides rechargeables, sa motorisation est électrique en tout temps et son moteur à essence agit comme une génératrice.

Ensuite, il y a ce qu’on appelle les véhicules «100% électriques». Ces derniers n’ont pas de réservoir à essence et fonctionnent exclusivement avec l’énergie emmagasinée dans la batterie. L’autonomie proposée varie selon la taille de la batterie (kWh).

Avant d’acheter un véhicule électrique, il est important de connaître vos habitudes de déplacement afin de choisir le bon modèle, surtout en ce qui concerne les distances à parcourir.

2- ÉVALUER SES DÉPLACEMENTS

La gestion de l’autonomie s’apprend très rapidement et – comme pour les véhicules à essence – les pannes sont très rares et n’arrivent que si le conducteur ignore les nombreux avertissements émis par le véhicule. Le plus important est de bien évaluer les habitudes de déplacement afin de choisir un modèle qui convient. Une façon simple de déterminer vos besoins en autonomie est de calculer votre kilométrage quotidien (travail aller-retour), d’y ajouter une marge pour les besoins supplémentaires occasionnels et, pour tenir compte de l’hiver, d’ajouter environ 20%. Dans la grande majorité des cas, 100 à 150 kilomètres sont largement suffisants. Si vous optez pour un modèle hybride rechargeable, recherchez un modèle dont l’autonomie électrique permettra de faire en totalité ou en grande partie les trajets les plus fréquents. Le moteur à essence pourra ensuite combler les besoins occasionnels ou les imprévus. Si vous optez pour un modèle 100% électrique, choisissez un modèle qui propose une autonomie correspondant aux besoins calculés (trajets fréquents, supplément occasionnel et marge pour l’hiver). Pour les déplacements plus longs que l’autonomie du véhicule, des options de recharge sur la route sont disponibles (ce point est traité plus loin).

3- S’ÉQUIPER D’UNE BORNE DE RECHARGE À LA MAISON

Les véhicules rechargeables sont livrés avec une borne de recharge de base 120V (à brancher sur une prise standard). Toutefois une borne 240V, installée par un maître électricien, rechargera le véhicule quatre à cinq fois plus rapidement. Il est fortement conseillé de s’équiper d’une telle borne pour profiter au maximum de votre véhicule rechargeable, surtout dans le cas des 100% électriques. Ainsi, vous quitterez la maison avec une pleine charge tous les jours.

Lire aussi :


4- SE FAMILIARISER AVEC LES RÉSEAUX DE RECHARGE PUBLIQUE

Pour les plus longs voyages, identifiez les options de recharge sur votre de trajet. Au Québec, le plus grand réseau est le Circuit électrique, opéré par Hydro-Québec. D’autres réseaux complètent l’offre, principalement Flo, EVDuty, AZRA, Astria, et SunCountry. Pour connaître l’emplacement des bornes, utilisez une application qui identifie les bornes de tous les réseaux comme ChargeHub ou PlugShare. Avant de partir, informez-vous sur le fonctionnement du ou des réseaux que vous comptez utiliser. Les réseaux de recharge comprennent des bornes 240V et des bornes dites «rapides» (50kW). Privilégiez les premières (240V) pour les arrêts de longue durée (2 heures et plus) pour recharger la voiture pendant que vous vaquez à vos activités. Utilisez les bornes rapides pour une recharge accélérée (20 à 45 minutes en moyenne) et profitez-en pour prendre une pause collation ou un repas. La planification sera moindre lorsque vous aurez à nouveau à faire le même trajet puisque vous connaîtrez alors l’emplacement des bornes.

5- AU-DELÀ DU PRIX : COMPARER AUSSI LES COÛTS D’OPÉRATION

Les véhicules électriques sont effectivement plus dispendieux que les modèles comparables à l’essence. Mais le véhicule électrique coûte quatre fois moins cher à opérer (en frais d’essence et d’entretien notamment). Au fil des kilomètres parcourus, les économies s’accumulent très rapidement et le «surcoût» de départ est rattrapé plus vite qu’on pense, souvent dès la première année. N’oubliez pas que vous bénéficierez d’un rabais de 4000$ à 8000$ avec le programme Roulez Électrique (au Québec) et que dans certains cas, cet incitatif éliminera le «surcoût» dès le départ!

6- LE PLAISIR DE CONDUIRE ET … DE RIGOLER EN PASSANT DEVANT LA STATION D’ESSENCE

Une fois que vous aurez fait le saut, vous ne voudrez plus revenir en arrière! Outre les économies cumulées en roulant électrique, le plaisir de conduire est un des éléments que les électromobilistes vantent le plus. L’accélération surprenante, le moteur silencieux et sans vibrations, la tenue de route et l’équipement de base (supérieur) compris dans ces modèles contribuent à une expérience de conduite supérieure. Enfin, le plaisir ultime c’est de rigoler en passant devant la station d’essence!

Autres articles intéressants

Vous avez aimé cette article ? Partagez-le!